✴︎ Résidence

—2022

Compost

– Carole Nosella

J’aimerai travailler à partir d’un fonds personnel sur la manière dont le support ou l’enveloppe crée des conditions de vie de l’image. Dans ces temps de l’immatérialité des données, le principe même du numérique repose sur cette question du support alors qu’il semble l’abolir.  Puisqu’ « un objet néomédiatique, plutôt que d’être à l’origine d’exemplaires identiques, donne naissance à plusieurs versions différentes[i] », C’est le support qui vient donner à l’objet sa chair. Dans mon travail je m’appuie sur le monde physique pour faire advenir des images fantomatiques, je projette à même les murs les sols, les façades, les prés, les forêts que je traverse la nuit. La projection éclaire et révèle des images qui se nourrissent des espaces pour se rendre visibles. Si cela reste en couche, images et espaces se retrouvent décomposés, recomposés, sédimentés. 

Climate cure

– Krista Mölder

Sara Bedard-Goulet

During their residency at Turbulence, Krista and Sara will start the working stage of a multilingual book project, which intends to mix photographs from Krista and texts from Sara. Since this is a first collaboration between them, they plan this residency above all as a meeting, to share their thoughts on the book topic, which will address the ecological crisis from the perspective of care, and more specifically of the psychoanalytical cure. While Krista wishes to arouse bodily presence in her photos, Sara will build on existing cure narratives to transpose their insight on our relationship with others to our relationship with the environment. The residency’s location in Marseille, a place of transit near the sea and mountains, will provide them with a tangible ground to develop a balanced work between the singular and the collective. They intend to use the residency space to share their developments in the form of actions, photos, texts, discussions, books, objects.

– Dos Mares

Ce travail tente de mettre en lumière de nouveaux types d’œuvre non plus par leur aspect ou leur appartenance à un mouvement artistique mais par son potentiel à modifier radicalement le point de vue du sujet et de sa façon d’être au monde. [cas d’études : les œuvres de propagande, celles du commoning, les œuvres religieuses]

A Vision After A Slide

– Laurie-Anne Jaubert

Damien Beyrouthy

Erwan Le Moullec

A Vision After A Slide est une exploration d’une diapositive de Colin Powel présenté à l’ONU en 2003. Elle prend la forme d’une installation interactive composée d’un environnement tridimensionnel à parcourir avec une manette de jeu. On y découvre le destin fictionnel, prévu avec des calculs astrologiques en temps réel, des trois camions qui devaient servir à fabriquer des armes bactériologiques en Irak. Tout cela apparaît dans un environnement désertique au climat instable et interactif.

Bosquet

– Pierre Baumann

Jean Arnaud

Hors catégorie

– Célio Paillard

Museum project

– Damien Beyrouthy